AVERTISSEMENT

Jean-Marie GUILLON



Le texte que l’on va lire est celui de la thèse de doctorat d’Etat que j’ai soutenue en 1989 à l’Université Aix-Marseille I (Université de Provence) devant un jury composé de Maurice Agulhon (président, Collège de France), François Bédarida (directeur de l’IHTP), Gérard Chastagnaret (professeur à l’Université de Provence), Philippe Joutard (EHESS), Yves Rinaudo (professeur à l’Université d’Avignon) et Emile Témime (professeur à l’Université de Provence et directeur de la thèse). Le jury qui lui a accordé la meilleure mention avait autorisé sa publication. Cette thèse a été soumise à plusieurs éditeurs qui l’ont gardée quelques mois avant de me la renvoyer. Ce n’était que de l’histoire locale. Une édition universitaire supposait des coupures qui me répugnaient pour une diffusion forcément limitée et coûteuse. Finalement, seuls quelques chapitres de la dernière partie sur les pouvoirs à la Libération ont été publiés dans Les cahiers de l’IHTP ("La Libération du Var : Résistance et nouveaux pouvoirs", n°15, juin 1990, 64 p.).

Pourquoi le publier ?

Sollicité par d’autres tâches, j’ai abandonné le projet de publication. Sans aucun doute, j’ai eu tort car de nombreuses études locales ont paru par la suite auxquelles elle aurait pu servir utilement. N’étant pas publié, ce travail a été peu lu. La large utilisation qu’en fait l’historien anglais Julian Jackson dans l’énorme et remarquable travail de compilation et de synthèse publié d’abord en anglais, puis en français sous le titre La France sous l’Occupation 1940-1944 (Flammarion, 2004), le jugement élogieux qu’il porte sur lui, venant d’un chercheur que je ne connaissais pas, qui, lui, avait fait l’effort de tout lire sur le sujet, qui présentait donc toutes les garanties d’équité m’ont conduit à regretter finalement qu’il ne soit pas mieux connu. C’est alors que Claude Roddier, avec qui je collaborais pour l’édition du journal de maquis de son père (Gleb Sivirine « Vallier », Le cahier rouge du maquis, Artignosc, Parole éditions, 2007, prix Philippe Viannay de la Fondation de la Résistance), m’a proposé de le mettre en ligne. Cette option me convenait d’autant plus qu’elle permettait l’accès à tous et que n’y entrait aucune considération commerciale. Il me semblait être par là encore plus fidèle à une certaine idée de la Résistance. Peu à peu, patiemment, elle effectua donc ce travail en même temps qu’elle mettait en place le site var39-45. Je ne saurais assez la remercier.

Précautions de lecture

Le texte mis en ligne a été corrigé de la plupart des nombreuses coquilles et autres scories qui émaillent le texte « papier » de ma thèse. Ce texte est intégral. Il manque cependant certaines annexes. Les règles déontologiques élémentaires veulent qu’en cas d’utilisation de ce texte, la source (auteur, titre, date, lieu de publication et site) soit citée. Ce texte date des années 1980. Il est donc daté et ses analyses doivent être replacées dans l’historiographie de la Résistance d’alors. Je ne crois pas qu’elles soient obsolètes et, à vrai dire, j’aurais aujourd’hui peu à réviser. Ma conception de la Résistance reste la même et tout autant ma méfiance à l’égard de définitions qui ne prennent pas en compte sa dynamique et sont toujours insuffisantes. J’aurais davantage à compléter (pour l’été 1940, sur les réseaux clandestins divers, sur les parachutages) ou à préciser. Il est désormais certain que le texte trouvé à Saint-Raphaël au printemps 1941, publié dans mes annexes, et pour lequel j’émettais l’hypothèse qu’il pouvait être le manifeste fondateur du mouvement d’Henri Frenay est bel et bien celui-ci. Le rôle terrible des « Brandebourg » dans la répression de la Résistance (par exemple à Signes le 2 janvier 1944) a été confirmé. Certains chiffes, concernant les tracts et journaux (j’en ai trouvé d’autres depuis), les actions, les victimes ont évolué depuis trente ans, même si c’est de façon marginale. Les statistiques concernant les traces de mémoire (plaques, stèle, monuments) ne sont plus valables aujourd’hui et devraient être réévaluées. La recherche et, en particulier, mes recherches ont continué. Elles permettent de préciser certains points et d’élargir cette recherche au-delà du département du Var, en particulier sur l’ensemble de la Provence. C’est pourquoi le lecteur trouvera ci dessous une liste de publications ultérieures que l’on peut considérer comme complémentaires. Pour une liste complète de mes propres travaux, il se réfèrera au site de mon centre de recherche, TELEMME (Maison méditerranéenne des Sciences de l’homme d’Aix-en-Provence, Université d’Aix-Marseille-CNRS) où il trouvera aussi des informations complémentaires sur mes activités, notamment de conférences.



Travaux complémentaires (par ordre chronologique)


Avant la soutenance de la thèse (1979-1989)


-  "Les mouvements de collaboration dans le Var", Revue d'histoire de la Seconde guerre mondiale n°113, janv. 1979.
-  "Vichy et les communes du Var ou les dilemmes de l'épuration”, Provence Historique, fasc. 134, octobre-décembre 1983, p. 383-404.
-  "Le Var, la guerre, la Résistance 1939-1945", Nice, CRDP, 1984, rééd. 1987 et 1994 (documents).
-  Avec Ralph SCHOR et Jacques GIRAULT, "Le Var de 1914 à 1944", Nice, CRDP, 1985, 285 p. (documents).
-  “La place de la Résistance dans la Libération”, Provence Historique, t. XXXVI, fasc. 144, avril-juin 1986, p. 197-211.
-  "Le Var ou le refus de l'oubli" in La mémoire des Français. Quarante ans de commémorations de la Seconde guerre mondiale, IHTP, Paris, Ed. du CNRS, 1986, p. 303-312.
-  "Les communistes dans le Var de 1938 à 1941" et "Le camp d'internement de Chibron" (Jean-Pierre RIOUX, Jean-Pierre AZÉMA et Antoine PROST dir., Les communistes français de Munich à Châteaubriand (1938-1941), Paris, 1987, PFNSP, , p. 166-169 et 288-296).
-  “Le maquis. Une résurgence du banditisme social ?”, Provence Historique, fasc. 147, janvier/mars 1987, p. 57-67.
-  “Du refoulement à la réinvention, la Révolution Française dans le Var des années 40”, Provence Historique, fasc. 148, avril-juin 1987, p. 265-274.
-  "Les étrangers dans la Résistance provençale", Revue d'Histoire moderne et contemporaine, octobre-décembre 1989, p. 658-671.

Après la soutenance de la thèse (1990-2013)


-  "1940 : Le Var rouge dans la vague blanche", Vingtième Siècle, revue d'histoire n°28, octobre -décembre 1990, p. 57-63.
-  "Y a-t-il un comportement spécifique : les ouvriers varois" (Denis PESCHANSKI et Jean- Louis ROBERT dir.,Les ouvriers en France pendant la Seconde guerre mondiale, Paris, 1992, IHTP-CRHMSS, p. 469-476).
-  "Catholiques varois et Résistance", Provence historique, fasc. 167-168, janvier-juin 1992, n° spécial "Autour de Paul-Albert Février", p. 421-436.
-  "Le syndicalisme ouvrier varois de 1939 à 1944 : du déclin à l'apogée", Le Mouvement social n°158, janvier-mars 1992, p. 37-58.
-  “La Résistance provençale : essai de synthèse”, Provence Historique “La Provence de la Résistance à la Libération”, fasc. 178, octobre-décembre 1994, p. 429-440.
-  “Varois et Azuréens dans la fraternité du combat résistant” (Jean-Louis PANICACCI dir., La résistance azuréenne, Nice, Serre, 1994, p. 53-60).
-  "Le camp retranché de Toulon (1940-1944)", Provence historique, fasc. 176, avril-juin 1994, p. 225-241.
-  “La Résistance intérieure et la Libération de la Provence”, Institut Charles de Gaulle, Espoir n° spécial “ De Gaulle et les batailles de la Libération”, n° 96, avril 1994, p. 30-39.
-  “Italiens et Résistance dans le Sud-Est” (Pierre MILZA et Denis PESCHANSKI dir., Exils et migrations. Italiens et Espagnols en France 1938-1946, Paris, L’Harmattan, 1995, p. 651-659).
-  “La Résistance au village” (Jacqueline SAINCLIVIER et Christian BOUGEARD dir., La Résistance et les Français. Enjeux stratégiques et environnement social, Rennes, Les PUR, 1995, p. 233-243).
-  “Marseille, la Provence et la Libération”, Marseille revue municipale n° 172 spécial, “Août 1944. La Libération”, 1995, p. 22-31.
-  "Le Var. La pénurie, c'est les autres" (Dominique VEILLON et Jean-Marie FLONNEAU dir., "Le temps des restrictions en France (1939-1949)", Cahiers de l'IHTP n° 32-33, mai 1996, p. 439-452). -“Résistance et xénophobie dans le Var à la Libération”, Cahiers de la Méditerranée n° 52, juin 1996, p. 9-23.
-  “Draguignan 1939-1945. La préfecture du Var dans la guerre”, Bulletin de la Société d’études scientifiques et archéologiques de Draguignan et du Var tome XXXVII, années 1995-1996, p. 110-130.
-  “Le retour des “émotions populaires” : manifestations de ménagères en 1942” (Mélanges Michel Vovelle, Aix, Publications de l’Université de Provence, 1997, p. 267-276).
-  “Sociabilité et rumeurs en temps de guerre. Bruits et contestations en Provence dans les années quarante”, Provence Historique, fasc. 187, janvier-mars 1997, p. 245-258. -Gli stranieri nella Resistencia nel Var-Francia, Pise, Provincia di Pisa, 1997, 29 p.
-  "Villages varois entre deux Républiques", (Christophe CHARLES et alii dir., La France démocratique. Mélanges offerts à Maurice Agulhon, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998 p. 99-105).
-  “De la Résistance au RPF, le gaullisme dans le Var (1946-1949)” (Fondation Charles de Gaulle/Université de Bordeaux III, De Gaulle et le RPF 1947-1955, Paris, Armand Colin, 1998, p. 247-257)
-  "Monuments et mémoire de la Résistance en Provence", Provence Historique, fasc. 193, juillet-septembre 1998, p. 325-340.
-  "Les déchirures du Var rouge" (GUILLON Jean-Marie et MENCHERINI Robert dir., La Résistance et les Européens du Sud, Paris, L'Harmattan, 1999, p. 381-392).
-  "Vichy au village" in Contemporary French Civilization (Montana State University), n° 2, 1999, n° spécial "Culture and Daily Life in Occupied France", p. 247-264.
-  "Le Var" (Jean-Marc BERLIÈRE et Denis PESCHANSKI dir., La police française (1930-1950). Entre bouleversements et permanences, Paris, IHES-La Documentation française, 2000, p. 200-216).
-  "Entre IIIe République et Libération, dilemmes et responsabilités" (Les préfets dans l'Histoire du Var, Toulon, Préfecture du Var, p. 93-106).
-  "Missions et réseaux. Une autre Résistance" (Jean SAGNES dir., Jean Moulin et son temps (1899-1943), Ville de Béziers-Presses universitaires de Perpignan, 2000, p. 99–134).
-  “Résistance et antiracisme”, Cahiers de la Méditerranée n° 61, décembre 2000, n° spécial "Politique et altérité : la société française face au racisme (XXe siècle)", p. 209-226.
-  "La Marianne de Villecroze", Verdon n° 3, 1999/2000, p. 110-115.
-  "Batailles de mémoires en Provence" (Jean-Claude BOUVIER et Jean-Marie GUILLON dir., La toponymie urbaine. Significations et enjeux, Paris, L'Harmattan, 2001, p. 123-139).
-  “ Notes sur la mémoire de Jean Moulin en Provence ”, Etudes héraultaises n° spécial “ Jean Moulin (1899–1943) “ le plus illustre des Héraultais ”, 2001, p. 121–124.
-  “ Tourves pendant les années de guerre (1939-1945) ”, Cahier de l’Association d’histoire populaire tourvaine, décembre 2001, n° spécial “ Résistances ”, p. 75–82.
-  “ La Provence refuge et piège. Autour de Varian Fry et de la filière américaine ” (Max LAGARRIGUE dir., 1940, la France du repli, l’Europe de la défaite, Toulouse, Privat, 2001, p. 269–288).
-  “ Résistance et identité régionale en Provence » (Christian BOUGEARD dir., Bretagne et identités régionales pendant la Seconde Guerre mondiale, Brest, UBO/CRBC, 2002, p. 223-237).
-  “ Les manifestations de ménagères ” (Mechtild GILZMER, Christine LÉVISSE-TOUZÉ et Stefan MARTENS dir., Les femmes dans la Résistance en France, Paris, Taillandier, 2003, p. 107-134).
-  “ La Légion française des combattants ou comment comprendre la France de Vichy ”, p. 5-24, Annales du Midi n° 245, janvier-mars 2004, numéro spécial “ Voyage dans la France de Vichy : la Légion Française des combattants ”.
-  Publication annotée des “ Carnets de route 1940-1944 ” de Max Juvénal, Espoir n° 138, mars 2004, p. 84-95.
-  “ Libération en Corse, Résistance en France : les enjeux de 1943 ”, Études corses n°57, janvier 2004, “ Résistance(s) et Libération en Corse et en Méditerranée 1940-1943 ”, p. 7-28.
-  “ Talk wich was not Idle : Rumours in Wartime France ” (DIAMOND Hanna et KITSON Simon dir., Vichy, Resistance, Liberation. New Perspectives on War Time France, Oxford-New York, Berg, 2005, p. 73-86).
-  Contributions au Dictionnaire historique de la Résistance, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. “  Bouquins ”, François MARCOT dir. en collaboration avec Christine LÉVISSE-TOUZÉ et Bruno LEROUX, 2006 (articles Provence, Occupation de la zone Sud, Sabordage de la flotte, Droite, Extrême droite, Italiens, Jeunes, Libertés locales, Résistance et action politique, Résistance et Histoire, Résistance et Révolution Française, Socialistes, Terrorisme, Char René, Chevance-Bertin, Marie-Madeleine Fourcade, Henri Michel, etc.).
-  “ Se nourrir en Provence dans les années quarante ” (Sophie COLLIN BOUFFIER et Marie-Hélène SAUNER, Substitution de nourriture, nourritures de substitution en Méditerranée, Aix-en-Provence, PUP, 2006, p. 139-165).
-  “ De la mort de maquisards au souvenir de la Résistance. Signes (Var), 2 janvier 1944-2 janvier 2006 ” (Gilbert BUTI et Anne CAROL dir., Comportements, croyances et mémoires, Europe méridionale XVe-XXe s. Etudes offertes à Régis Bertrand, Aix-en-Provence, PUP, 2007, p. 261-271).
-  “ Le Maquis Vallier, 10 mois de Résistance dans le Haut-Var ” (Gleb SIVIRINE, Le Cahier rouge du maquis, Artignosc, Parole éditions, 2007, p. 53-66).
-  “ Le Ventoux, haut-lieu de la Résistance en Provence (1939-1944) ” (Guy BARRUOL, Nerte DAUTIER, MONDON dir., Le mont Ventoux, encyclopédie d’une montagne provençale, Forcalquier, Les Alpes de lumière, 2007, p. 222-226).
-  « Traces de mémoire allemande en Provence : l’exil antinazi aux Archives départementales du Var », Cahiers d’études germaniques 53/2007 « Lieux de migrations/Lieux de mémoires franco-allemands  », p. 133-148.
-   « Les juifs dans le Var (1940-1944) » (Robert MENCHERINI dir., Provence-Auschwitz. De l’internement des étrangers à la déportation des juifs 1939-1944, Aix-en-Provence, PUP, 2007, p. 205-220).
-   « Les choix de mémoire. Construction du récit de Résistance » (Georges COMET et alii dir., Mémoire individuelle, mémoire collective et histoire, Marseille, Solal, coll. Résiliences, 2008, p. 107-118).
-  “ La Résistance intérieure et la libération de la Provence. Stratégies militaires et problèmes de commandement ” (Antoine CHAMPEAUX et Paul GAUJAC dir., Le Débarquement de Provence, Paris, Lavauzelle, 2008, p. 183-198).
-  « La Résistance en Provence », brochure du Congrès national de l’ANACR, Marseille, 14-16 novembre 2008, p. 13-18.
-  « Les ménagères, les combattantes du quotidien » (Paolo MOMIGLIANO LEVI et Ersilia ALESSANDRONE PERONA dir., Donne, guerra, montagna. La presenza invisibile 1938-1947, Aoste, END, 2008, p. 225-240.
-   « Les Hautes-Alpes dans la Résistance du Sud-Est », Bulletin de la Société d’études des Hautes-Alpes, année 2009, p. 133-146.
-   « De Flaissières à Defferre. La fin d’un cycle politique en Provence », Parlement(s), revue d’histoire politique, n° hors-série « Vies et pratiques politiques en terres méditerranéennes », 2011, p. 42-53.
-   « La Chambre de commerce de Toulon et du Var : une assemblée consulaire ordinaire dans la guerre et l’occupation (1939-1944) », Provence historique, fascicule 247, janvier-mars 2012 « Hommages à Roland Caty », p. 89-101.
-   En collaboration avec Alain DROGUET, Une enfance provençale au temps de la Première Guerre mondiale. Vidauban dans les souvenirs d’Henri Michel, Forcalquier, C’est-à-dire éditions, 2012, 416 p.
-  Notices de résistants juifs du Var et « Un héros ignoré : Jacques Veil. Une histoire de résistance, celle des frères Veil », L’Echo des carrières n°70 janvier 2013, p. 37-49.
-   « La Seyne, les années de guerre 1939-1945 » (Société Les Amis de La Seyne Ancienne et Moderne, Contribution à l’histoire de La Seyne-sur-Mer. Aspects de la vie économique, politique, culturelle et sportive aux XIXe et XXe siècles, Toulon, Les Presses du Midi, 2013, p. 337-392).
-   Direction du numéro de Provence historique, fascicule 252 « La Provence, Vichy, l’Occupation. Nouvelles recherches », avril-juin 2013 (notamment avec Margot TIPHAIGNE, « La Milice des Bouches-du-Rhône », p. 179-194 et avec Guillaume VIEIRA, « La 8e compagnie de la Division Brandebourg. Une pièce essentielle et méconnue de la lutte contre la Résistance », p. 195-212).
-  « Les années de guerre et de résistance 1940-1944 » (Marc DUMAS dir., Le Luberon, encyclopédie d’une montagne provençale, tome 1, Forcalquier, Alpes de Lumière, 2013, p. 294-303).


Ouvrages publiés depuis 1989 sur la région pendant la guerre
Bibliographie limitée à des ouvrages apportant réellement des éclairages neufs ou complémentaires.


Sur le Var


AMIC Auguste, Mon village en Provence sous l'occupation, Sanary, Gérard Blanc, 2000 (Saint-Cyr-sur-Mer).
BOTTARELLI Charles, Toulon 40. Chroniques d’une ville sous l’Occupation, Ollioules, Les Éditions de la Nerthe, 2004.
DECANIS Alain, La Résistance dans le pays saint-maximois, Saint-Maximin, association Polypus, 1997 (précieuse monographie, a apporté du neuf sur un réseau américain méconnu, Ritz-Crocus).
FLUGGE Manfred, Exil en paradis. Artistes et écrivains sur la Rivera (1933-1945), Paris, Arte Éditions–Kiron-Éditions du Félin, 1999 (sur les intellectuels antinazis réfugiés avant-guerre à Sanary).
KOWARK Hannsjörg, Hitler et la flotte française. Toulon (1940-1944), Nantes, Marines Edition, 1998.
LAFAURIE Henri, Les mystères de “Big-Willie”, Paris, Les éditions Rosa Bonheur, 1994.
MOUTEYRES François, Dédée, un secret de famille, un destin français, Marseille, éditions Sillages, 2011 (la vie d’une jeune femme issue d’une notable famille monarchiste hyéroise en rupture avec elle, résistante abattue dans l’Hérault avec les FTP).
PELLETIER Antoine, Autrement qu’ainsi, Paris, Quintette, 1991 (la mission de François Pelletier fusillé à Signes et celle de son frère fusillé, lui, au Mont-Valérien évoquées par leur frère cadet).
SAIBENE Marc, Toulon et la marine 1942-1944, Bourg-en-Bresse, Marine éd. et réalisations, 1992.
SIVIRINE Gleb, Le Cahier rouge du maquis, Artignosc, Parole éditions, 2007 (journal de maquis du lieutenant Vallier).

Sur la Provence


GAUJAC Paul, La guerre en Provence 1944-1945, Lyon, Presses universitaires, coll. "Conflits contemporains", 1998 (rééd. 2005).
GEORGES-PICOT Grégoire, L'innocence et la ruse. Des étrangers dans la Résistance en Provence 1940-1944, Paris, Editions Tiresias, 2000, 312 p. (témoignages sur les FTP-MOI de la région)
LAYTON FUNK Arthur, Les Alliés et la Résistance. Un combat côte à côte pour libérer le sud-est de la France, Aix-en-Provence, Édisud, 2001, 230 p.
Robert MENCHERINI dir., Provence-Auschwitz. De l’internement des étrangers à la déportation des juifs 1939-1944, Aix-en-Provence, PUP, 2007
MENCHERINI Robert, Vichy en Provence (1940-1942), Paris, Syllepse, 2009, 520 p. (sur Marseille et les Bouches-du-Rhône)
-, Résistance et occupation (1940-1944), Paris, Syllepse, 2011, 772 p. (sur Marseille et les Bouches-du-Rhône).
PANICACCI Jean-Louis, L’Occupation italienne, Sud-Est de la France, juin 1940-septembre 1943, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, 439 p.
-, Les Alpes-Maritimes dans la guerre 1939-1945, Paris, de Borée, 2013, 470 p.
PROVENCE HISTORIQUE, “La Provence de la Résistance à la Libération”, fascicule 178, octobre-décembre 1994.
PROVENCE HISTORIQUE, fascicule 252 « La Provence, Vichy, l’Occupation. Nouvelles recherches », avril-juin 2013
VOSWINCKEL Ulrike et BERNINGER Frank, Exils méditerranéens. Ecrivains allemands dans le sud de la France (1933-1941), Paris, Seuil, 2009 (nombreux documents).


Sélection d’ouvrages généraux de référence parus depuis 1989



AUBRAC Raymond, Ou la mémoire s’attarde, Paris, Editions Odile Jacob, 1996 (mémoires de l’ancien commissaire régional de la République)
AZEMA Jean-Pierre, BEDARIDA François dir., La France des années noires, Paris, Le Seuil, 1993, rééd. Points Histoire 2000, 2 vol.
BELOT Robert, Henri Frenay. De la Résistance à l’Europe, Paris, Seuil, 2003
BINOT Jean-Marc, BOYER Bernard, Nom de code : Brutus. Histoire d’un réseau de la France libre, Paris, Fayard, 2007.
BUTON Philippe et GUILLON Jean-Marie, Les pouvoirs en France à la Libération, Paris, Belin, 1994.
BUTON Philippe, La Joie douloureuse. La Libération de la France, Bruxelles, Editions Complexe-IHTP, 2004
CANTIER Jacques, L’Algérie sous le régime de Vichy, Paris, Odile Jacob, 2002.
CORDIER Daniel Cordier, Jean Moulin, La République des catacombes, Paris, Gallimard, 1999.
CREMIEUX-BRILHAC Jean-Louis, Les Français de l’an 40, Paris, Gallimard, 1990, 2 vol.
-, La France Libre. De l’appel du 18 juin à la Libération, Paris Gallimard, 1996.
DOUZOU Laurent, La désobéissance, Paris, Odile Jacob, 1995 (sur l’un des grands mouvements de zone Sud : Libération).
-, La Résistance française, une histoire périlleuse. Essai d’historiographie, Paris, Le Seuil, coll. Points Histoire, 2005.
FOOT Michael et CREMIEUX-BRILHAC Jean-Louis, Des Anglais dans la Résistance. Le Service secret britannique d’action/SOE en France 1940-1944, Paris, Tallandier, 2008.
GUILLON Jean-Marie et LABORIE Pierre, Histoire et mémoire : la Résistance, Toulouse, Privat, 1995
GUILLON Jean-Marie et MENCHERINI Robert, La Résistance et les Européens du Sud, Paris, L’Harmattan, 1999
JACKSON Julian, La France sous l’occupation 1940-1944, Paris, Flammarion, 2004
KEDWARD H. R., A la recherche du maquis, la Résistance dans la France du sud, Paris, Ed. du Cerf, 1999
LABORIE Pierre, Les Français des années troubles. De la guerre d’Espagne à la Libération, Paris, rééd. Seuil, Point Histoire, 2003 (1e éd. Desclée de Brouwer 2001).
-, Le chagrin et le venin, Paris, Bayard, 2010
MARCOT François, en collab. avec LEVISSE-TOUZE Christine et LEROUX Bruno dir., Dictionnaire historique de la Résistance, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2006.
MEDRALA Jean, Les réseaux de renseignement franco-polonais 1940-1944, Paris, L’Harmattan, 2005.
PESCHANSKI Denis, Vichy 1940-1944. Contrôle et exclusion, Bruxelles, Complexe, 1997.
-, La France des camps, l’internement 1938-1946, Paris, Gallimard, 2002
POZNANSKI Renée, Etre juif en France pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Hachette, rééd. 1997 (1e éd. 1994).
RABINO Thomas, Le réseau Carte, Paris, Perrin, 2008
VAST Cécile, Les résistants en France, Toulouse, Milan coll. « Les essentiels », 2009. - -, L’identité de la Résistance. Etre résistant de l’Occupation à l’après-guerre, Paris, Payot, 2010.